Blog CNPMusic

Qu'est-ce que jouer out et faut-il le faire ?

...

Qu'est-ce que jouer out et faut-il le faire ?

Pédagogie

Le jeu out, définition, contexte musical et culturel, faut-il aborder cette technique ou pas.

Définition

Dans ce que nous allons voir, on pourrait traduire jeu out par jeu à côté.

Il s'agit, dans l'improvisation, de jouer des notes en dehors de la tonalité de référence ou du mode principal correspondant à l'accord. Prenons un exemple simple.

Sur un accord de Do majeur ou de La mineur, l'improvisateur pourra utiliser facilement la gamme de Do majeur constituée de 7 notes. Jouer "out" consistera à placer une ou plusieurs des 5 notes extérieures à cette gamme (en violet) :

 

 

Vous pouvez remarquer que ces 5 notes forment une pentatonique (Solb majeur ou Mib mineur pentatonique) !

Nous avons défini les notes "out" mais n'y-a-t-il pas aussi une question de temps, de durée dans l'utilisation de ces notes ? C'est une très bonne question...

 

Broderies et jeu out !

Le musicien a depuis toujours cherché à utiliser des notes extérieures pour enrichir son jeu mélodique. Les livres d'harmonie classique parlent de notes étrangères (voir le lexique musical) : notes de passage, retard, anticipation, broderie, appogiatures...

Mais ce qui caractérise ces notes qui peuvent être parfois très "out", c'est leur durée assez courte d'utilisation. Le musicien donne l'impression d'une dissonance, d'une tension qui va finalement se résoudre assez rapidement :

 

 

Jouer "out", c'est vraiment installer une dissonance de façon beaucoup plus longue (plusieurs temps, parfois une ou deux mesures), au risque de heurter l'oreille de l'auditeur.

Prenons un exemple avec un grand spécialiste du jeu "out", Michael Brecker. Vous avez ci-dessous un exemple de jeu "out" assez court (cadre violet) :

 

 

La suite du plan propose un passage beaucoup plus long (cadre vert) :

 

 

Comment jouer "out" ?

Nous ne rentrerons pas dans le détail car cela est ou sera l'objet de plusieurs contenus sur ce site (cursus Guitare Jazz, Cursus Improvisation, Blog).

Sachez seulement que l'improvisateur utilisera plusieurs outils mélodiques : notes simples, quartes, triades, pentatoniques, modes, pitch axis...

Mais improviser out est aussi un problème psychologique, il faut oser le faire car la dissonance ainsi mise en évidence n'est pas facile à assumer dans un premier temps. Si la nature a horreur du vide, elle a aussi horreur des frottements désagréables pour l'oreille. Il faudra donc du temps et beaucoup d'assurance instrumentale pour arriver à pratiquer le jeu out.

 

Faut-il jouer "out" ?

Le jeu out est très à la mode dans les musiques improvisées. Il offre un champ d'investigation considérable pour le musicien. Deux choses importantes cependant.

  • Vous ne pourrez jouer out que si vous aimez le jeu out. C'est donc un style qui s'adresse plutôt aux amateurs de jazz moderne, de musique contemporaine ou de rock progressif. Il faut donc, dans un premier temps, écouter intensivement ce genre de musique, se cultiver, pour se familiariser avec le son dissonant.
  • Il faut ensuite avoir avec une bonne maîtrise technique de son instrument et une très bonne oreille pour se lancer dans cette expérience. Dans le cas contraire, cela risquera plus de perturber votre jeu et de vous faire régresser que d'enrichir votre jeu improvisé !

 

Partagez avec vos amis & famille

CNPMusic Cookies


Nous utilisons le minimum de cookies pour l'utilisation de notre site

Accepter & Continuer

En savoir plus Mentions légales – and – Cookie Policy